Photographe de Golf | SIMON SALIOT | Photographie de parcours de Golf
20698
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-20698,unselectable,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.3,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

Photographe de Golf

De nombreux facteurs entrent en jeu lorsque l’on fait de la photographie de golf.

De plus, chaque photographe de golf a sa vision et son interprétation des choses, mais selon moi en tant que photographe de golf, on peut distinguer deux facteurs principaux. Un facteur émotionnel et un facteur technique.

Sur le plan émotionnel, pour une photo de golf comme pour une photo de paysage, il s’agira d’un ressenti lié à un concours de circonstances entre différents paramètres. Le lieu, l’heure, la lumière, sont les facteurs les plus évidents, mais bien d’autres peuvent entrer en jeu comme la rosée, une couleur d’herbe ou de fleur, une ondulation du parcours de golf, un vol d’oiseau, de la brume en contre-jours… Lors d’un shooting de photographie de golf, il faut être en permanence à l’affût de ce moment spécial, comme une étincelle de magie que l’on aurait envie de raconter à un proche…

Ensuite, il faut faire rentrer ça dans la boîte !

C’est là que la technique entre en jeu. Quand je parle technique, pour moi en tant que photographe de golf, il s’agit de “comprendre” son matériel : les propriétés des lentilles de ses objectifs, la diffraction de la lumière, l’incidence de l’ouverture du diaphragme… Comprendre cela permet de faire le bon choix au bon moment. Les plus belles prises se font au lever et au coucher du soleil. Ces moments sont brefs et furtifs et lorsque l’on veut shooter, il faut pouvoir choisir instantanément la configuration appropriée pour arriver à saisir la beauté que l’on a sous les yeux.

Mais avant tout un bon shooting de photographie de golf passe par un bon repérage et un bon repérage se prépare à l’avance. Suivant l’heure et l’axe du coucher et du levé du soleil, on peut repérer sur le plan du golf quelques endroit clé ensuite, sur place, on ajuste suivant les perspectives et les spécificités du parcours, les endroits les plus caractéristiques et les trous signature.

Enfin, une fois sur place, le photographe de golf doit toujours être à l’affût, ne pas s’en tenir à ses habitudes et toujours penser à regarder “de l’autre coté”. J’aime cette idée qu’il peut toujours y avoir une photo à laquelle on n’a pas pensé et me laisser surprendre…

Vous avez une question.
Vous voulez un devis.
Contactez moi maintenant !

error: Content is protected !!